Le château

Publié le par Mairie de Montrésor


 La forteresse médiévale

Un éperon rocheux dominant la vallée de l’Indrois est le lieu choisit par Foulques Nerra comte d’Anjou pour faire édifier par son capitaine Roger le Petit Diable vers 1005 une puissante forteresse. Montrésor possèdait l’un des tout premier donjon de pierre, semblable à celui de Loches, il ne subsiste malheureusement que le mur ouest remanié. Au XII siècle, Montrésor tombe aux mains d’Henri de Plantagenêt, les imposantes tours de l’entrée sont édifiées ainsi qu’une partie de la courtine nord. En 1188, Philippe Auguste reprend Montrésor aux Anglais. André de Chauvigny grand chevalier à son retour de la troisième croisade avec Richard Cœur de Lion devient le nouveau seigneur de Montrésor avant de devoir céder le château pour presque deux siècles aux Palluau.

Le Logis Renaissance

Avec la présence à partir du XVe siècle de plus en plus fréquente de la cour en Touraine, Montrésor devient le lieu de vie des courtisans et des serviteurs du royaume. C’est le cas de l’épouse d’André de Villequier, Antoinette de Maignelais cousine d'Agnès Sorel qui deviendra, elle aussi, à la mort de sa cousine, la maîtresse du Roi Charles VII. En 1493, Imbert de Batarnay achète Montrésor fait construire une élégante résidence dominant l’Indrois. Imbert de Batarnay est un personnage influent, conseiller et chambellan de quatre rois de France : Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François I. Ce serviteur du royaume à une longévité dans cette fonction peu fréquente pour l’époque, mais l’homme est habile et rusé, il est présent dans toutes les négociations de son temps. On lui doit notamment le mariage d’Anne de Bretagne avec le Roi scellant le rattachement de la Bretagne au royaume. On lui confia les préparatifs des guerres d’Italie et l’éducation des enfants de Louis XII et François Ier.

Les Polonais

 Le château connu au XVII et XVIII d’autres prestigieuses familles comme les Bourdeilles ou les Beauvilliers. La Révolution devait marquer le début de son déclin, vers 1845 le comte Jouffroy de Gonsan fit détruire l’aile ouest du logis Renaissance ainsi que la chapelle castrale. C’est un riche comte polonais qui devait faire renaître Montrésor. En 1849, Xavier Branicki ami de l’empereur Napoléon III entreprend la restauration complète du château. Il dotera sa demeure d’un riche mobilier et de multiples toiles de maîtres. Grand personnage du second empire, on lui doit entre autre la fondation du crédit foncier. A Montrésor, il transformera ses propriétés en des exploitations agricoles modernes. Montrésor était alors le cadre de somptueuses fêtes avec le prince Napoléon.

Ouvert du 1/04 au 11/11 de 10h à 18h (19h de juin à septembre)
Du 02/01 au 31/03 et du 12/11 au 31/12 ouvert de 14h à 18h les week-ends.


Tarif adulte: 7 € - Enfants: 4 € - groupes: 5,50 €
Accès handicapés extérieur et rez-de-chaussée. Parking bus.
Tél.: 02 47 92 60 04 - Fax: 02 47 92 75 88

Publié dans Histoire et monuments

Commenter cet article